vendredi 4 septembre 2009

La Médina de Tunis : entre charme et désastre


Qui peut résister au charme de la Médina, surtout en ce mois saint ? Les rues bien remplies, une activité nocturne sans précédent, des plans pour tout types de budgets : un petit thé à 300 millimes au café de la rue de "Sidi Ben Arous", un thé à 2Dt au café des "Chaouachins" voir même un forfait de 20Dt à "Dar el Behi".

Même après s’être reposé en ces soirées d'été très chaudes, on ne peut se retenir de faire un tour dans les étroites rues de la Médina. Mais cette fois ci ce qui m'a frappé, c'est le nombre des rues en travaux, dont une majorité non finis ou mal finis et que cet état dure depuis quelques mois.

Le charme de la Médina est en train de disparaître avec ses nouvelles récupérations plus au moins modernes, qui n'ont rien à voir avec les anciens murs et les anciennes belles portes, qui sont plutôt du même style que la nouvelle contre-façon des Médina, celle à Yasmine Hammamet.

Comme tout amoureux de la Tunisie et de ses patrimoines, j'espère que ces travaux de modernisations cessent, et que notre Médina garde son charme éternel pour que nos enfants aussi puissent jouir du même charme, lors de leurs soirées ramadanesques.

2 commentaires :

Citoyen du monde a dit…

Les travaux de restauration pour ne pas dire de destruction de la médina semblent peiner à avancer.
Toutefois,j'ai remarqué l'embellissement des façades de la rue du tribunal ainsi que ses alentours.En attendant la fin du chantier il faut prendre son mal en patience et supporter le sable, la poussière,le pitoyable état du pavé et la boue qui ne va pas trop tarder avec l'avènement des premières pluies.
J'espère bien que notre chère médina retrouvera bientôt son lustre d'antan pour que tout le monde puisse en profiter.

Banlieusard a dit…

Je partage ton souhait Mramdhen..