lundi 22 septembre 2008

Ramadan 2008 dans le tunnel de la pub


Tunnel publicitaire à l’heure de la chorba

L’expression « tunnel publicitaire » désigne dans le jargon des professionnels une longue série de spots publicitaires diffusée aux heures de grande écoute.

C’est à ce phénomène que nous avons droit à chaque rupture de jeûne après la fin des émissions religieuses. Sur Tunisie 7 ou sur Hannibal T.V , il n’est pas possible d’échapper au tunnel de pub version ramadan 2008.

Quelle est l’efficacité d’un spot diffusé dans un tunnel publicitaire ? Elle est visiblement très limitée. Car comment convaincre un client qui veut absolument sortir du magasin ? Chaque telespectateur n’a qu’une seule envie : sortir du tunnel au plus vite et retrouver son émission favorite.


7000 dinars pour trente secondes

7000 dinars, c’est le prix « astronomique » facturé par nos deux principales chaînes pour un spot de trente secondes en prime time.

Cette information est révélée par l’hebdomdaire Jeune Afrique qui précise dans son édition du 31 aout au 6 septembre* qu’en 2007 le montant était de 4600 dinars.

A ce prix là, on comprend que les annonceurs ont besoin de rentabiliser leur passage télé.
A ce prix là, on comprend aussi que les publicitaires ont intérêt à créer des spots très originaux par rapport à la masse de spots avalée par les téléspectateurs.


Une nouvelle façon de faire de la pub.

Pour susciter l’intérêt d’un téléspectateur qui a plutôt envie de déguster sa bsissa, sa chorba et ses bricks tranquille, les publicitaires ont recours à deux méthodes.

La première est traditionnelle. Elle consiste à se démarquer par une publicité décalée dont le ressort principal est l’humour. C’est ce que réussit la pub Duo avec le désormais célèbre Lakhdher.

La seconde est plus innovante pour notre pays. Il s’agit de promouvoir la marque au moyen d’un programme court basé sur une histoire et des personnages qui deviennent des familiers de nos imaginaires.

C’est ce qu’a réussi la Rose Blanche avec sa série animée Icha Makrouna au contraire d’Epi d’or avec la mini série Weld ettalyana qui a du mal à s’imposer.


Ramadan 2009

Avec la fin de ramadan 2008, on s’aperçoit que beaucoup de spots présents les premiers jours ont disparu.

Question de prix sans doute. Seuls les grands groupes comme Danone, Coca ou les deux opérateurs de téléphonie peuvent se permettre de passer en prime time tous les jours.

C’est sans doute ce qui se passera pour le ramadan 2009. Les prix ne risquent pas de baisser et les publicitaires seront forcés de se creuser encore plus la tête.


* L'accès aux articles sur le site de Jeune Afrique est payant. Les mramdheniens peuvent m'emprunter la version papier.

6 commentaires :

Sam a dit…

qu'il est long ce tunnel, qu'il est looong

sinon vous avez vu que lakhdhar a disparu des ecrans! oufet floussou :p

White Lion a dit…

kif la7keya wallét fiha 7000d, je pense sérieusement à l'idée de créer Mramdhen TV et la rentabiliser à coup de pubs! loool :p

Heliodore a dit…

Je ne sais pas comment c'est pour les autres, mais chez moi, j'impose une télé éteinte de la rupture du jeune, jusqu'au café !

toutoun a dit…

La télé éteinte au moment du moghreb. Faudrait faire un sondage et voir combien de personnes seraient capables de se passer de télé

toutoun a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
maya a dit…

C'est bien ken laahkeia haka il faudra penser sérieusement à créer sa propre chaîne télé spécial pub Ramadan :p après ndaourouhaa sketchette :)